Jacques-André Haury Jacques-André Haury - médecin et député
Jacques-André Haury
portrait articles revue de presse
interventions exposés contact  
  FEU AU LAC

Paru dans 24 Heures le 13 juin 2006

Nous sommes couchés sur un trésor, et nous ne le savons pas! C’est le sentiment qui saisit le lecteur du «Feu au lac»*, une récente publication d’Avenir Suisse.

Les divers auteurs qui participent à cet ouvrage collectif jettent un regard ambitieux sur la région métropolitaine lémanique qui s’étend d’Yverdon à Annecy et de Bellegarde au Chablais.

Au cœur de leur réflexion, une évidence: cette région réunit un nombre impressionnant d’atouts qui devraient lui permettre de prétendre à un rôle central sur la scène du monde.

Premier atout, les administrations internationales: plus de cent organisations internationales, de très nombreuses ONGs, les représentations permanentes et les missions de la plupart des pays du monde. Les développements récents du Comité international olympique et des fédérations sportives à Lausanne, à Aigle et à Nyon, l’Union internationale pour la protection de la nature (UICN) implantée à Gland font aujourd’hui du bassin lémanique (au sens large) une métropole mondiale qui englobe la Genève internationale.

Deuxième atout, les grandes entreprises de rang mondial qui ont leur siège dans notre région: Nestlé, Bobst, Serono, Kudelski, Philip Morris, pour n’en citer que quelques-unes. A titre de symbole, on rappellera que toutes les petites capsules Nespresso consommées dans le monde sont fabriquées à Orbe. S’y ajoute le rôle déterminant que jouent nos diverses banques — notamment privées — — dans les échanges financiers mondiaux.

Troisième atout, des universités et centres de recherche mondialement reconnus. EPFL, IMD, Universités de Genève et Lausanne, CERN, ISREC, et Nestec, auxquels il convient d’ajouter l’Ecole hôtelière et de nombreuses écoles privées.

Quatrième atout, une qualité de vie exceptionnelle. Sécurité publique, offre culturelle, système de santé; et surtout un paysage de rêve, mondialement connu depuis plusieurs siècles et qui attira les premiers touristes de l’histoire. Les chercheurs parlent d’une «campagne métropolitaine» pour désigner cet accord soigneusement préservé entre des constructions relativement peu denses et une nature largement sauvegardée.

Cette région lémanique, à laquelle notre canton appartient, constitue de fait une région métropolitaine d’importance mondiale. Prétendre en faire le nombril du monde est sans doute prétentieux. Mais nous avons besoin d’ambition, que diable! D’autant plus que le constat posé par Avenir Suisse est sans complaisance sur nos faiblesses dans la mise en valeur de ce potentiel.

Prenons tous conscience de cette réalité qu’est devenue la métropole lémanique. Nous nous trouvons en présence de deux sociétés juxtaposées: une société indigène et une société internationalisée. Ces deux sociétés doivent se rencontrer et comprendre quelle formidable richesse elles sont l’une pour l’autre.

Quant aux autorités politiques, leur appui au développement de cette métropole comporte deux axes prioritaires:

  • stimuler toutes les synergies possibles entre les institutions publiques et les organismes ou entreprises internationales,
  • appuyer toute implantation ou toute activité d’importance internationale dans la région, même hors des frontières cantonales.

Au défi de la mondialisation, Avenir Suisse apporte une réponse qui enthousiasme. Cet avenir est entre nos mains.

Note:
* Le feu au lac - Vers une région métropolitaine lémanique, Xavier Comtesse et Cédric Van der Poel, Avenir Suisse, Ed. du Tricorne, 2006.




 

Article récent


Suite...



 
    vert'libéraux